Fleurs tardives

4 décembre 2018

C’est un livre empli de joie, d’espoir même si parfois la maladie se mêle au bonheur.

Résumé et commentaire du livre

Se retrouver veuve très jeune est très douloureux. Se retrouver veuf n’est pas plus facile surtout quand dans les deux cas l’on vivait avec l’homme ou la femme de sa vie. C’est ce qui est arrivé à Susie Morgenstern et Georges Rosenfeld. S’enfermer dans le deuil et la douleur n’est une vie ni pour l’un ni pour l’autre. Chacun à leur manière la remplissait de multiples projets pour donner du sens à leur vie depuis la disparition de leur conjoint mais la solitude continuait à les ronger. Le gendre de Susie décide de l’inscrire sur un site de rencontres et Georges reçoit un jour une offre d’inscription gratuite pour un mois. Voilà comment débute une relation épistolaire par mail avant de devenir une véritable histoire d’amour à un âge où tout semble impossible. Ils n’en reviennent pas eux-mêmes. « C’est un homme que je n’aurais jamais eu envie d’approcher si je l’avais vu dans un cocktail. Mais nous étions déjà de vieux amis par notre correspondance. »
Ils vivent cette relation depuis de nombreuses années et ont décidé d’écrire ce roman à deux voix. C’est un magnifique témoignage empli d’émotions et d’humour.

Commentaire de LA CROIX

C’est un livre empli de joie, d’espoir même si parfois la maladie se mêle au bonheur. L’écriture de Susie Morgenstern est toujours aussi enjouée et agréable à lire et se mêle avec grand plaisir, pour nous lecteurs, à celle de Georges Rosenfeld. C’est un roman très réussi. La vie est ce mélange de bonheurs, de rebondissements inattendus, de désirs et de cette énergie qui permet de vivre chaque instant avec la satisfaction d’en profiter au maximum. Un livre qui se dévore dans la jubilation de voir des êtres amoureux et heureux.