Qu’est-ce que la Chandeleur ?

2 février 2018

La Chandeleur commémore la présentation de Jésus au Temple, quarante jours après sa naissance et sa reconnaissance par Syméon comme « Lumière d’Israël »

« Mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes et gloire d’Israël ton peuple » (Luc 2, 30-32). C’est par ces mots que le vieillard Syméon accueillit Jésus au Temple.

Avant le Ve siècle, les paysans purifiaient leur terre en portant des flambeaux avant les semailles. La farine excédentaire servait à confectionner des crêpes, symbole de prospérité pour l’année à venir.

La forme et la couleur de la crêpe évoque le Soleil enfin de retour après la nuit de l’hiver. Enfin la crêpe protège en outre la récolte de la moisissure et le foyer du malheur.

 A l’époque romaine, on fêtait vers le 15 février, le dieu de la fécondité Lupercus, car c’était le début de la saison des amours chez les oiseaux ! Les celtes aussi fêtaient la fin de l’hiver début février.

C’est en 472 que la fête de la Présentation au Temple est associée aux chandelles » (candella) par le Pape Gélase Ier qui, le premier, organisa le 2 février des processions aux flambeaux, reprenant au compte de l’Église les rites païens des « parentalia romaines » et des « lupercales » dédiées au dieu Pan. Il aurait offert, aussi, des « oublies » - ou galettes - aux pèlerins. Ainsi serait née la tradition des crêpes.