LES JMJ à Panama

4 mars 2019

Quelques photos des JMJ


Quelques témoignages des JMJ

J’ai été frappé par la chaleur humaine et l’accueil des familles qui nous ont ouvert les bras à la Raya de Santa Maria ainsi qu’a Panama city. J’ai aussi eu la chance de rencontrer des jeunes d’autres régions de France mais j’ai aussi eu la chance de revoir Hélène que j’avais connue 5 ans plus tôt à Notre Dame du Laus lors d’un camp de jeunes en 2014. Cette expérience que j’ai vécue est tellement énorme car il y a eu plein de rencontres lors de cette belle aventure panaméenne qui m’a donné l’envie de m’expatrier à l’étranger et de faire aussi une retraite. Alors je n’ai qu’une chose à dire : merci, merci à tous de m’avoir accepté malgré mes difficultés car là -bas j’ai vécu une aventure humaine que je suis prêt à recommencer en 2022. Adrian
Il s’agit de mes 3e JMJ. Chacune est une expérience unique. Ces dernières ont été très fortes en émotions parce que nous avons eu la chance de rencontrer des habitants avec une foi profonde et l’on repart le coeur gonflé de joie. C’est dans ces moments là que l’on se rend compte de la simplicité de la vie et de la puissance de l’amour de Dieu. Une très belle expérience qui nous a tous très touchés. Marielle
J’ai été très touché par les différentes rencontres lors de nos jours passés dans le diocèse de Santiago et plus particulièrement au sein de notre village d’accueil de La Raya de Santa Maria par la joie de vivre des habitants ainsi que la grâce reçue malgré leur pauvreté mais leur grande richesse intérieure qui joue beaucoup. Enfin, lors de la semaine à Panama, ce que je retiendrais ce sont les différents échanges avec les pèlerins des différents pays ainsi que les Français des autres diocèses et aussi d’avoir prier le Rosaire chaque jour dans ma famille d’accueil Greg
L’accueil des panaméens a été extraordinaire, l’une des chose qui m’a le plus touché est le témoignage de la policière la première semaine qui m’a permis de voir des moment de ma vie sous un meilleur angle et m’a rappelé l’engagement de parrain que j’ai pris. La vie au quotidien avec le groupe JMJ, les partages que nous avons eus, m’a permis de grandir encore dans la foi et la recherche de Jésus. Les JMJ au Panama ont été pour moi une super expérience dans plusieurs domaines. C’est un pays très accueillant et chaque semaine j’ai pu découvrir des familles très simples mais très gentilles et ouvertes, comme si je les connaissais déjà. Le petit groupe que nous étions nous a permis de partager des catéchèses très profondes. J’ai pu voir passer le Pape François près de moi. Les homélies étaient aussi prenantes ainsi que les assemblées présentes. Je suis revenue changée et prête à un nouveau départ avec tout ce que l’on a vécu de magnifique. Anne Marie Rossignol

Ce sont mes 1res JMJ. Ce fut un pèlerinage riche en émotions ! Nous avons eu la grande joie de partager la vie de 2 familles panaméennes. La 1re semaine nous avons été accueillis dans le diocèse de Santiago dans le village de La Raya de Santa Maria. Bertha et Rolando m’ont accueillie avec beaucoup d attention, de douceur et de joie. La simplicité et la tendre amitié partagée restera une source d’inspiration pour moi. La 2e semaine nous sommes partis vers Panama City et là une nouvelle famille nous attendait ! Rita et Jésus se sont mis en quatre pour rendre notre séjour le plus agréable possible. « Céline, je veux que tu te sentes comme chez toi » était la phrase de chaque jour ainsi que « Dieu te garde » !.Le week-end final fut un événement hors du commun. Ces milliers de jeunes venus du monde entier accueillir notre pape m’ont énormément émue. Ainsi j ai pris conscience du royaume des cœurs en Jésus Christ. Désormais je sais que j ai des frères et sœurs en Christ aux quatre coins du monde, qu’ils prient pour moi comme je prie pour eux. Cette communion fut et sera, pour toujours, une source inépuisable d’espérance. Céline Laillé

Voici quelques mots sur mes JMJ, je vais essayer de témoigner sur un des moments marquants, même si les mots ne seront jamais assez forts face à tout l’amour que nous avons reçu. Si je devais retenir un seul et unique mot : la simplicité. Panamá City, 19h, heure locale. Après 11h de vol, nous y sommes enfin. Nous prenons un bus direction notre diocèse d’accueil : Santiago de Veraguas. Plutôt très fatigués par le voyage, le décalage horaire. La chaleur est étouffante. Le voyage est long, plus de 4h de bus. On change une dernière fois de bus. Et là je commence vraiment à perdre patience, mais face à toutes les personnes que nous croisons sur notre chemin, je me fais violence, je garde le sourire, parce que le leur est contagieux. Et ça fait du bien. La Raya de Santa Maria, 1h du matin, heure locale. Nous arrivons enfin ! Et là.... incroyable. Tout le village est là pour nous accueillir, musique, chants, des ballons, on a même droit à un feu d’artifices. Mais ce qui m’a le plus touchée c’est cette simple joie partagée par tous lors de notre arrivée. J’étais fatiguée, j’avais envie de prendre une douche, de dormir. Mais j’ai très rapidement oublié toutes ces futilités. En quelques secondes ils ont su, chacun à leur manière, nous faire sentir comme à la maison, alors que c’était un environnement radicalement différent. On sentait même une certaine fierté dans le visage de ces habitants, fiers de nous accueillir, fiers de faire partie de ces JMJ, fiers de donner et de recevoir. C’est précisément à ce moment là, lorsque que j’ai posé mon sac et que j’ai pris quelques secondes pour regarder autour de moi que je me suis dit qu’ils avaient tout compris. Avec un amour simple, intense, puissant, ils ont touché mon cœur. Je me suis sentie si pauvre face à eux, alors que la France est un pays riche, eux ont une richesse incroyable, qui surpasse
toutes les richesses matérielles que nous côtoyons au quotidien : leur simplicité, leur amour, leur joie. Et rien que pour cela, je me sens tellement reconnaissante d’avoir eu la chance de partager quelques jours à leurs côtés. Marion Dorce

Cette année les JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse) se sont déroulées au Panama sur le thème « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » (Lc1,38), nous sommes 17 à être partis de France métropolitaine pour 15 jours via deux vols d’environ 11h, un groupe via un vol direct Paris Panama, le second en passant par Amsterdam. Arrivé au Panama nous avons attendu le second groupe à l’aéroport où durant l’attente nous avons assisté aux premières expressions de joie et de louange de pèlerins de nombreuses nationalités. Le soir même un bus est venu nous chercher pour nous amener dans le petit village où des familles nous accueillirent durant la première semaine. De nuit, à l’approche du village le chauffeur du bus se mit à klaxonner durant toute la traversée du village pour avertir tous les habitants que les pèlerins français arrivaient ! Tout le village était là pour nous recevoir devant l’église, les familles d’accueil avec des ballons sur lesquelles nos noms étaient écrits, puis lorsque leurs applaudissements se terminèrent, ils lancèrent des feux d’artifice avant que nous entrions tous ensemble dans l’église pour les présentations. Chaque famille nous a accueillis avec un amour, une attention, et une joie extraordinaires, et ce, tout au long de notre séjour parmi eux. Il n’y a pas assez de mots pour qualifier leurs générosité et cet accueil que nous avons reçu. Serions nous capables d’accueillir avec tant d’amour en France ?
Durant cette première semaine nous avons commencé chaque journée par la messe avant de suivre le programme que nos amis panaméens avaient prévu : découverte complète de la production de sucre à partir des champs de cannes à sucre, activités en plein air, jeux sportifs... Deux Guadeloupéennes nous ont rejoints pour partager avec nous la suite des JMJ. Le dernier soir dans le village, une fête eut lieu, où nous avons découvert leurs tenues traditionnelles, danses... le lendemain matin nous avons dû faire nos au-revoir à ces familles qui nous avaient adoptés et qui restent dans nos cœurs, avant de partir pour la ville de Santiago afin de nous regrouper avec les pèlerins dispersés dans la province pour faire route le lendemain vers la capitale Panama. Arrivés à Panama, de nouveau des familles formidables nous ont accueillis dans leurs maisons. Chaque matin nous suivions des temps de catéchèse dans l’église du quartier avec d’autres Français et francophones avant de participer à la messe dans cette église, sauf lorsque une messe des jmj était célébrée. Les après midi et soirées étaient rythmées par différents événements des JMJ dans la capitale, pour nous y rendre nous utilisions le métro et les bus. Nous avons assisté à la messe d’ouverture des JMJ, à la cérémonie d’accueil du Pape, au chemin de croix, et pour finir la veillée, suivie le lendemain de la messe finale avec le Pape François. Certains ont vu le Pape passer juste devant eux, pour les autres c’étaient de loin et sur les écrans géants. Pour ceux qui ne parlaient pas la langue nous pouvions suivre les traductions émises à la radio, et pour les repas chacun avaient des ticket repas que l’on pouvait utiliser dans de nombreux endroits. Ces JMJ nous font avancer sur nos chemins de foi et de vie, nous y sommes allés avec des questions auxquelles nous avons parfois trouvé des réponses mais surtout nous revenons avec encore plus de questions qui nous font avancer sur cette recherche de Jésus, de la miséricorde de Dieu, et sommes appelés à répondre « Me voici ». Les prochains JMJ seront au Portugal, pour tous les jeunes qui hésiteraient à y aller, n’ayez pas peur ! On peuT vous raconter les JMJ avec tous les mots possibles, cela n’est rien comparé à ce que vous y vivrez, il n’y a rien pour décrire cette magnifique expérience avec Jésus et ces pèlerins du monde entier. Jean Triton